L'actuaire, un savant calculateur de risques

Vendredi 20 Avril 2012

Céline Saday, rédactrice-éditrice

S’il est une profession qui soit difficile à classifier ou à définir, c’est bien celle d’actuaire. À la croisée des chemins de la gestion des ressources humaines, des banques et des assurances, c’est à ce génie des mathématiques que nous devons les calculs de nos cotisations de retraite, de nos primes d’assurance de personnes et de biens ou encore des intérêts que nous percevons ou que nous payons aux banques. En d’autres termes, l’actuaire calcule l’incalculable, pondère l’impondérable, avec une once de clairvoyance et une forte dose d’algèbre.

I. Compétences requises

Selon le site Beanactuary.org (en anglais), la connaissance du calcul, des statistiques, de la comptabilité, des tendances démographiques et de l’économie est la clé du succès dans ce domaine. Plus que des mathématiques, l’actuaire fait des calculs dits « stochastiques », c’est-à-dire basés sur des phénomènes aléatoires et imprévisibles, tant dans leur fréquence que dans leur intensité. Le site note également que les employeurs s’attendent à de solides compétences en informatique, y compris de l’expérience avec les bases de données.

Souvent embauché par les compagnies d’assurance, ce professionnel de la finance aide à déterminer les taux payés par les clients pour les primes d’assurance ou pour les avantages sociaux, ainsi que les taux d’intérêt payés sur les prêts ou dans les comptes d’épargne.

Le site web de l'école d'actuariat de l'Université Laval au Québec décrit en détail le travail d’actuaire et le définit comme « un professionnel spécialisé dans l'analyse, la modélisation et la gestion des conséquences financières découlant d'événements incertains (ou de risques) ».

En plus de ces compétences, l'actuaire fait preuve des qualités suivantes :

  • Motivation personnelle
  • Créativité
  • Ingéniosité
  • Bon sens d'analyse
  • Autonomie
  • Aptitude à travailler avec les autres
  • Ambition

II. Tâches

L'actuaire utilise des probabilités et des statistiques pour établir les niveaux de prestations. Il tient compte des nombreux facteurs économiques et démographiques, et utilise des méthodes variées d'analyse pour formuler des hypothèses. Ses fonctions sont les suivantes :

  • Analyse et traitement de risques financiers et de l'évolution future des coûts
  • Calcul des probabilités
  • Manipulation de statistiques
  • Conception de programmes de sécurité financière
  • Établissement de primes ou cotisations
  • Examen périodique de la santé financière des programmes de sécurité

III. Études requises

Au Canada, la profession d'actuaire est régie par le gouvernement en vertu de la Loi sur les sociétés d’assurances, mais il est à noter que plusieurs provinces ont également ajouté des règlements.

Le site web de la Classification nationale des professions indique que : « des études postsecondaires en actuariat, en mathématiques, en statistique, en économie, en commerce ou en administration des affaires sont habituellement exigées des actuaires. ». La vidéo du site Beanactuary.org ajoute que des études dans les domaines de l'informatique, de l'écriture et des communications peuvent compléter la formation de l'actuaire.

L'actuaire doit également être reconnu par l’Institut canadien des actuaires. Sa formation comprend l'étude d'examens professionnels administrés par la Society of Actuaries (SOA) - un organisme international de formation et de recherche en actuariat basé aux États-Unis - et la Casulty Actuarial Society - un organisme professionnel voué à l'avancement de la profession. Un certain nombre d'examens professionnels peuvent être passés au cours de la formation universitaire mais l'accréditation de l'Institut n'a lieu qu'après avoir accumulé trois ans d'expérience dans le domaine de l'actuariat.

À Toronto, vous pouvez suivre la formation d'actuaire du Département de statistiques de l'Université de Toronto ou du Département des statistiques et des mathématiques de l'Université York Chacune de ces universités ont une association des étudiants en actuariat : Statistics and Actuarial Science Students Union (SASSU) de l'Université de Toronto et Actuarial Student Association de l'Université York. L'Association Nationale des Étudiants en Actuariat (ANÉA) peut également être une précieuse ressource.

IV. Débouchés

D’après Beanactuary.org, les compagnies d’assurances seraient perdues sans les bons et loyaux services de ce mathématicien chevronné, tant ses prévisions dictent les prises de décision stratégiques. Mais au-delà du calcul des primes d'assurance, les débouchés sont variés et son apport analytique ainsi que son rôle de visionnaire le mènent souvent à occuper des postes de gestionnaire et de cadre supérieur dans toute sorte d'industries.

Les actuaires travaillent pour une grande variété d'employeurs. Ils se retrouvent au sein de compagnies financières, de firmes de placement, de compagnies d’assurance et du gouvernement. L'expérience leur permet d'accéder à des postes de gestion ou à exploiter leur propre entreprise.

Visitez les pages consacrées aux carrières des sites web des compagnies d’assurance comme la Financière Manuvie ou la Great-West pour voir les occasions de carrières.

V. Créneau spécialisé : l’humain

Administrateur des avantages sociaux

Les actuaires qui aiment particulièrement le contact humain et qui détiennent d'excellentes compétences en communication peuvent se diriger vers une carrière en ressources humaines.
Ce travail requiert des compétences supérieures en communication, car un administrateur passe près de la moitié de son temps au téléphone. L’aptitude à communiquer les avantages sociaux, les exigences, les chiffres et les pourcentages du régime fait aussi partie intégrante des tâches.

Quoiqu’il n’existe aucun programme d’études spécifiques, beaucoup d’entreprises cherchent un candidat qui possède une formation en ressources humaines. À Toronto, vous pouvez obtenir un certificat en gestion des ressources humaines du Collège Humber ou du Collège Seneca. Ces programmes d'un an sont offerts en anglais.

La connaissance des régimes d’avantages sociaux, l’expérience antérieure en ressources humaines et la connaissance à la fois de l’anglais et du français, sont des atouts devant figurer sur votre curriculum vitæ ou dans votre lettre d’accompagnement.

Les sociétés d’experts-conseils en ressources humaines comme le groupe KWA ou les firmes Mercer et Hewitt Associates, comptent parmi les pourvoyeuses d’emploi dans ce domaine.

Travailleur humanitaire

Les actuaires les plus téméraires peuvent opter pour la coopération internationale. Un tel spécialiste des calculs peut être d’une grande aide aux équipes de gestion administrative et financière dans les opérations humanitaires. Qu’il s’agisse de catastrophes naturelles, telles que des tsunamis, des séismes ou des éruptions volcaniques, ou encore des catastrophes liées à des activités humaines telles que les accidents nucléaires ou d’une zone de guerre, tous les désastres de grande ampleur requièrent une excellente évaluation du coût des dégâts humains et matériels engendrés et une planification rigoureuse des finances destinées à la reconstruction.

Pour plus de détails, renseignez-vous directement auprès des organisations non-gouvernementales œuvrant dans l’humanitaire et de l’armée. N’oubliez pas que bien souvent le titre de poste peut varier selon l’environnement auquel il est appliqué. Ne vous efforcez donc pas à rechercher un poste d’« actuaire » au sein des Forces canadiennes, explorez plutôt les offres de la section « administration » ou « logistique ».

Voici quelques endroits où postuler :

À Propos
Poss.ca est un magazine en ligne destiné aux chercheurs d’emploi de Toronto. Une initiative de Services d’information Findhelp, poss.ca est un projet d’Emploi Ontario, financé en partie par le Gouvernement du Canada.

Apprenez à mieux nous connaître
À Propos
Partenaires
Contactez-nous
Confidentialité
Utilisation
Commentaires

Suivez-nous
Twitter  Facebook  RSS


© 2006-2013 Findhelp Information Services

Categories
Profils de carrières
Poss Scriptum
Demandez à Poss


Course à l'emploi
Échos
Les bons plans